Startseite Guides pratiques Se baigner en eau froide pour booster sa santé !

Se baigner en eau froide pour booster sa santé !

von Redaktion Millefolia

Romaine Jean

La baignade en eau froide connait un engouement massif et ses bienfaits sont relevés par des études scientifiques. Pratiquée correctement, elle stimule les systèmes immunitaire, vasculaire et neurovégétatif, nous dit le docteur Mathieu Saubade, médecin hospitalier au service de médecine du sport du CHUV et à Unisanté.

Le docteur Saubade pratique la baignade en eau froide, le week-end, dans le lac Léman. Normal pour ce médecin du sport, originaire de Biarritz, qui conserve de son enfance, le souvenir des « Ours blancs », cette association d’habitants de la région, qui se baignent toute l’année dans l’océan Atlantique. Comme des milliers d’adeptes en Suisse, de tous âges, qui nagent dans les lacs, rivières ou étangs gelés, même en plein hiver. On les voit d’année en année plus nombreux, notamment à la Coupe de Noël de Genève ou la coupe des glaces de Morges.

La science s’est emparée du phénomène et des études ont paru sur les bienfaits des baignades en eau froide. La première a été réalisée en 2015 sur le Néerlandais Wim Hof, « l’homme de glace », le recordman tout terrain, qui a parcouru 66 mètres à la nage sous la glace en Finlande, couru pieds nus au cercle polaire arctique ou atteint le sommet du Kilimandjaro en short. Sa méthode basée sur des techniques de respiration, de méditation et le contrôle de son mental, est désormais enseignée dans le monde entier. Lutxo Saubiette a réalisé une enquête sur l’association des Ours Blancs, dans le cadre de sa thèse de doctorat en pharmacie à l’Université de Bordeaux, publiée en 2020. Basée sur un questionnaire de santé anonyme, auprès des membres de l’association, l’étude conclut à de réels bénéfices sur la santé physique et mentale des adeptes, notamment à travers la stimulation de leur système immunitaire. On constaterait la diminution de certaines pathologies chroniques, comme la dépression. Les prises médicamenteuses seraient également limitées.

Des bienfaits mais une pratique à encadrer

Le froid représente donc désormais un outil thérapeutique, au même titre que l’activité physique ou l’alimentation. Le Dr. Saubade estime, que, pratiquée intelligemment et régulièrement, la baignade en eau froide a un impact global favorable à la santé. Elle est également euphorisante et anxiolytique, car elle stimule la production de dopamine, de sérotonine, d’adrénaline et d’endorphines. Elle pourrait aussi être efficace pour calmer rhumatismes et polyarthrites, dit-il.

Les sportifs de haut niveau connaissent de longue date l’immersion dans le froid, qui facilite la récupération musculaire. Ces dernières années, la cryothérapie, qui consiste à être enfermé dans une cabine à -110°C,(pouvant aller jusqu’à – 195 degrés)  pendant deux à trois minutes, a également largement gagné en popularité, notamment, en médecine, pour soulager les douleurs de maladies inflammatoires chroniques comme la polyarthrite ou la sclérose en plaques.

Attention cependant, avertit le Dr. Saubade : la baignade en eau froide doit être encadrée. L’exposition brutale au froid peut provoquer un choc thermique, induisant dans certains cas de l’arythmie cardiaque ou un infarctus du myocarde, chez les personnes sujettes à une pathologie cardiaque.


Interview avec le Dr. Mathieu Saubade, médecin hospitalier au service de médecine du sport du CHUV et à Unisanté

Dr. Mathieu Saubade

Dr. Mathieu Saubade

Peut-on vraiment parler d’effets bénéfiques des bains en eau froide, ou est-ce un phénomène de mode ?
Les effets généraux sont toujours à prendre au cas par cas, ce sont des pistes mais il n’y a pas d’évidences scientifiques formellement établies.

Il y a un très net accroissement du sentiment de bien-être, qui peut avoir un effet sur le stress ou le sommeil.

Ce que l’on sait en revanche, c’est qu’il y a un très net accroissement du sentiment de bien-être chez les adeptes de la pratique. La stimulation du système nerveux parasympathique peut avoir un effet réel sur le stress ou le sommeil, par exemple.

Quelles sont les règles à respecter par tout un chacun ?
Au moindre doute, il faut commencer par faire un bilan de santé chez un médecin ou un médecin du sport, pour discuter des risques. Les pièges à éviter sont l’hydrocution ou l’hypothermie. Il est conseillé d’entrer dans l’eau froide, progressivement, sans plonger, en évitant de débuter par les pics de froid en plein hiver. Une pratique régulière permet de potentialiser les effets positifs plonger dans l’eau froide, régulièrement et par étape progressive, c’est important, en évitant de débuter par des pics de froid. On peut s’entraîner en terminant chaque douche par quelques dizaines de secondes avec de l’eau froide. Il est aussi recommandé d’être toujours accompagné, si possible par des personnes habituées à la pratique, pour augmenter sa sécurité.

La pratique doit être encadrée. L’exposition brutale au froid peut provoquer un choc thermique.

Combien de temps peut-on rester dans l’eau froide ?
On estime que le nombre de minutes en eau froide ne doit pas dépasser la température extérieure, même s’il n’y a pas d’étude probante à ce sujet. Si l’eau 6 degrés en extérieur, il vaut mieux ne pas dépasser 6 minutes dans l’eau. Mon conseil est de ne pas immerger la tête, de porter des gants et des chaussons en néoprène, pour isoler et limiter l’exposition au froid des extrémités. En sortant de l’eau, il est très important de se réchauffer immédiatement, pour éviter une hypothermie.


Littérature scientifique:

Photos: unsplash, idd

Avez-vous aimé cet article?
Chaque petit don contribue à rendre possible de futures contributions. Merci beaucoup!

Partagez cet article.

Schreiben Sie einen Kommentar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bleiben Sie informiert

und erhalten Sie per E-Mail eine Auswahl der besten Artikel und Informationen.

 

Millefolia:
natürlich
gesund
vielseitig

 

Millefolia-Newsletter: ausgewählte Artikel, Tipps und Veranstaltungen
Dakomed-Newsletter: Informationen zu politischen Entwicklungen und Verbandsaktivitäten

Welche unserer Newsletter möchten Sie abonnieren?

Vielen Dank! Wir haben Ihnen eine E-Mail gesendet, bitte bestätigen Sie Ihre Anmeldung durch Klick auf den Link.

Tenez-vous au courant

en recevant par courriel une sélection des meilleurs articles et informations. 

 

Millefolia :
Nature
Santé
Diversité

 

Infolettre Millefolia : articles choisis, conseils, manifestations
Infolettre Fedmedcom : informations sur l’évolution politique et les activités des associations

Infolettres désirées

Merci beaucoup ! Nous vous avons envoyé un e-mail, veuillez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien.