fbpx
Startseite Entretiens HOMEOPATHIE : UNE MEDECINE DANS LA TEMPÊTE

HOMEOPATHIE : UNE MEDECINE DANS LA TEMPÊTE

von Redaktion Millefolia
Homeopathie

Romaine Jean

L’homéopathie est plébiscitée partout dans le monde, où elle est la médecine complémentaire la plus utilisée. Et pourtant, en 2017, les Académies des sciences européennes dénonçaient son absence de preuve clinique et la plupart des pays européens ont renoncé à rembourser ses traitements. La Suisse fait figure d’exception et l’assurance de base prend toujours en charge l’homéopathie. Mais pourquoi est-elle si contestée ? Et est-elle vraiment efficace ?

Entretien avec le professeur William Suerinck, médecin psychiatre et homéopathe qui pratique à Marseille et au Centre de la Pierre Blanche, à Estavayer-le-Lac.

William Suerinck, selon ses détracteurs un produit homéopathique ne vaudrait pas plus qu’un médicament placebo

William Suerinck

C’est une tarte à la crème qui revient tout le temps. Le placebo est possible en homéopathie mais pas plus que pour la médecine classique. Nous avons des expériences de deux siècles sur des patients, y compris sur des pathologies lourdes. Nous avons des études scientifiques, qui montrent ses effets biologiques sur les cellules animales et les plantes. Je pratique et étudie l’homéopathie depuis 30 ans, dans les hôpitaux, dans tous les services, également en clinique oncologique ou psychiatrique.

L’homéopathie a deux siècles d’expérience, y compris sur des pathologies lourdes.

J’ai toujours utilisé l’homéopathie en complément de la médecine allopathe, que j’exerce aussi. Le problème de l’homéopathie est qu’il s’agit d’une médecine personnalisée, donc les études randomisées sont difficiles à mener et on ne peut rien affirmer sans études randomisées. De nombreux scientifiques ne peuvent concevoir une action biologique avec une substance infinitésimale. Or, selon toutes les études, l’homéopathie est une démarche scientifique, qui n’est pas de nature chimique ou pharmaceutique mais électromagnétique, qui repose sur les théories de la physique quantique.

Ses détracteurs lui dénient pourtant tout aspect scientifique ?
Mais c’est faux ! Il y a des effets prouvés, y compris sur les animaux et les plantes. L’homéopathie est une médecine compliquée. Elle est personnalisée, obtient des résultats spectaculaires dans certains cas ou ne marche pas dans d’autres. Elle est opérateur indépendant et ses résultats dépendent de la qualité de l’homéopathe. Cela fait beaucoup de barrières.

Savez-vous que 300’000 médecins pratiquent l’homéopathie en Inde et que 200 à 300 moi de personnes y sont traitées.

Mais savez-vous que 300’000 médecins pratiquent l’homéopathie en Inde et que 200 à 300 moi de personnes y sont traitées. En Allemagne, 40’000 médecins déclarent la pratiquer. En France, une pétition réclamant le remboursement des traitements homéopathiques a recueilli 1,2 millions de signatures. Savez-vous qu’en Bavière 10’000 éleveurs l’utilisent. On l’utilise dans le monde végétal également, où l’on arrive au bout de l’utilisation des produits phytosanitaires. Mon combat est aussi écologique.

Centre de la Pierre Blanche, à Estavayer-le-Lac

On la dit aussi dangereuse, car certains malades pourraient être incités à ne soit pas se soigner à temps.
Jamais je ne dirai à un patient cancéreux de se priver de chimiothérapie. Jamais je ne vous dirai : « je guéris les bipolarités ». Je dirais « j’ai obtenu, grâce à l’homéopathie, des résultats spectaculaires sur des bipolaires ou sur des patients en psychiatrie, pour qui on ne pouvait plus rien ». L’efficacité de l’homéopathie ne dépend d’ailleurs pas de la gravité de la maladie. A la pierre blanche et à Marseille nous traitons toutes les pathologies, en médecine intégrée.

Je milite pour une médecine intégrée qui favorise le dialogue entre médecine complémentaire et médecine allopathe.

Nous favorisons une pratique privilégiant l’approche globale et individualisée du patient grâce à l’homéopathie uniciste, utilisée comme alternative ou en complément de la thérapie conventionnelle. Nous essayons de donner un sens aux maladies, nous nous intéressons à la personne dans sa globalité. Je milite pour une médecine intégrée qui favorise le dialogue entre médecine complémentaire et médecine allopathe.

Qu’est-ce qui vous a intéressé dans l’homéopathie
J’ai été malade dans mon enfance et soigne en l’homéopathie par mon père neurologue. Je l’ai étudié moi-même, en même temps que la psychiatrie. J’ai soigné mes deux enfants aussi, qui ont aujourd’hui plus de 30 ans. Un seul a pris une fois dans sa vie des antibiotiques ! Nous pouvons réduire l’usage des antibiotiques avec l’homéopathie.

En ce temps de crise coronavirus, nous commençons à comprendre qu’il faut encourager les solutions complémentaires .

Il y a des situations où ils sont indispensables, d’autres non. Malheureusement, les revues scientifiques n’en parlent jamais. En ce temps de crise coronavirus, nous commençons à comprendre qu’il faut encourager les solutions complémentaires. J’ai financé un film, qui montre ses effets :  « l’homéopathie, une autre voie »

Photos: La Pierre Blanche, idd

Avez-vous aimé cet article?
Chaque petit don contribue à rendre possible de futures contributions. Merci beaucoup!

Millefolia

Jetzt unterstützen

Millefolia

Jetzt unterstützen

Millefolia

Jetzt unterstützen

Millefolia

Jetzt unterstützen

Diesen Beitrag teilen

Was Sie auch noch interessieren könnte:

Möchten Sie auf dem Laufenden bleiben?

Dann melden Sie sich jetzt für unsere Newsletter an.

Der Millefolia-Newsletter informiert Sie über interessante Berichte aus der Welt der Komplementärmedizin, wertvolle Tipps und Wissenswertes zu natürlichen Heilmethoden.

Der Dakomed-Newsletter berichtet über Aktivitäten und Politisches rund um den Verband.

Welche unserer Newsletter möchten Sie abonnieren?

Vielen Dank! Wir haben Ihnen eine E-Mail gesendet, bitte bestätigen Sie Ihre Anmeldung durch Klick auf den Link.