Startseite À lire Lorsque le sommeil devient cauchemar

Lorsque le sommeil devient cauchemar

von Redaktion Millefolia
Präsentatorin Frau Dr. Nathalie Calame am ASCA Forum 2022 in Lausanne

Fabrice Müller

Une personne sur quatre environ est concernée par des troubles du sommeil. Le 17e forum de la Fondation ASCA du 24 septembre 2022, à Lausanne, a mis le sommeil et les troubles du sommeil au cœur du programme des conférences.

Le sommeil humain s’est constamment modifié durant les derniers siècles. « Au Moyen-Âge, par exemple, les gens suivaient le cycle de la lumière. Ils ne dormaient souvent pas d’un trait. L’utilisation croissante du gaz et de l’électricité a changé aussi notre rythme du sommeil » expliqua le praticien de santé Gérard Luder dans son exposé « Approche naturopathique en cas de troubles du sommeil ». Le sommeil est, aujourd’hui comme autrefois, lié à la peur et à la mort. « Le sommeil nous rappelle un peu la mort », selon la sophrologue Christiane Oppikofer : lorsqu’on s’endort, on se concentre sur soi-même et on perd le lien à la vie consciente. « Nous devons nous abandonner avec confiance au sommeil qui nous fait tomber, pour ainsi dire, dans le néant. Sans cette confiance, des états archaïques de peur peuvent surgir.

La sophrologie pour le corps et l’esprit

La sophrologie – selon Christiane Oppikofer – aide à harmoniser la relation au sommeil, permettant ainsi à une personne souffrant de troubles du sommeil de lâcher prise plus consciemment et d’améliorer son sommeil. « L’harmonie entre le corps et l’esprit en lien avec la contemplation est une compétence importante à l’amélioration du sommeil et sa condition préalable », souligna Christiane Oppikofer. D’autre part, il faut développer son propre rythme veille-sommeil pour mieux protéger le sommeil mais aussi les rêves. « Nous devons nous fier à notre corps et apprendre en même temps à être aussi passif, contemplatif dans la vie. »

Infobox pour un meilleur sommeil

  • La lumière naturelle du soleil ou la clarté du jour garantissent le maintien d’un rythme diurne sain et améliorent ainsi l’énergie durant la journée et la qualité du sommeil durant la nuit.
  • Les sources de lumière dans la chambre à coucher sont responsables d’une sécrétion réduite de mélatonine, l’hormone du sommeil. Par conséquent, il est impératif de renoncer à la lumière bleue des écrans avant d’aller dormir.
  • Le rythme diurne du corps s’oriente sur le lever et le coucher du soleil. Qui se lève et se couche chaque jour à la même heure s’assure à long terme un meilleur sommeil.
  • Le Magnesium magnésium participe à plus de 600 réactions métaboliques dans le corps et il est particulièrement important pour mieux dormir. Des études montrent que le magnésium peut améliorer la détente et la qualité du sommeil.

Thérapie cognitivo-comportementale

Les conséquences de l’insomnie sont multiples et vont des états anxieux et d’une mauvaise santé mentale à des troubles cardiovasculaires, des problèmes de métabolisme, une augmentation des risques d’accidents et au suicide, comme l’expliqua, dans son exposé, Françoise Cornette, psychologue et somnologue, spécialisée dans le traitement non-médicamenteux des troubles du sommeil. Un trouble du sommeil n’a que rarement une seule cause, selon la conférencière, divers facteurs comme l’âge, le sexe, la génétique, les médicaments, les habitudes de vie ou l’alimentation entrent en général en ligne de compte.

L’harmonie entre le corps et l’esprit en lien avec la contemplation est une compétence importante à l’amélioration du sommeil et sa condition préalable

Françoise Cornette mise donc sur une thérapie cognitivo-comportementale qui « va au fond du problème » et elle a recours, pour cela, à la psychothérapie, à la gestion du stress, à la promotion d’une vie saine, à l’alimentation, au mouvement, etc. « Le but est d’éliminer les croyances paralysantes et les pensées négatives pour les remplacer par du positif. Nous voulons que nos patientes et patients ne se voient pas seulement comme des victimes mais se prennent aussi en charge », expliqua Françoise Cornette.

Praticien de santé M Gérard Luder pendant sa présentation au forum ASCA

praticien de santé Gérard Luder

Approche holistique

Gérard Luder démontra, dans son exposé, que la naturopathie aborde toujours le phénomène de l’insomnie dans ses dimensions physique, psychique et mentale. Dans ce modèle holistique, l’intestin joue un rôle central en cas de problèmes de sommeil. « Toute maladie a sa source dans l’intestin », dit Gérard Luder. De la bouche à l’anus, différents problèmes peuvent surgir chez l’humain, avec, pour conséquence, qu’il produit trop peu de mélatonine, voire plus du tout. La flore intestinale est mise en déséquilibre par les influences les plus variées, comme les antibiotiques, une alimentation inadéquate, une chimiothérapie, un mode de vie malsain, du stress, etc.

« Nous renforçons la flore intestinale par une alimentation équilibrée, et agissons sur le monde des pensées, le niveau psychique humain, par des médicaments végétaux », expliqua le conférencier en donnant pour exemples le Tilia tomentosa (tilleul argenté) qui agit contre le stress et la nervosité, ou encore le principe homéopathique du soufre, utilisé entre autres pour les personnes dont le sommeil est entrecoupé.

Gestion des cauchemars

De nombreuses personnes ajoutent des cauchemars à leurs troubles du sommeil. Selon le docteur Geoffroy Solelhac, médecin et spécialiste de médecine du sommeil au centre d’investigation et de recherche sur le sommeil du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne, des cauchemars réguliers indiquent une atteinte du système de gestion des peurs. Il en résulte une maladie provoquant de l’insomnie pouvant aller jusqu’à de l’hypervigilance. « La peur est l’émotion la plus fréquente dans les cauchemars.

La naturopathie aborde toujours le phénomène de l’insomnie dans ses dimensions physique, psychique et mentale.

Dans les cauchemars traumatiques, les contenus des rêves sont toujours répétitifs et ont une répercussion négative sur la santé. » Les déclencheurs de tels cauchemars peuvent être, par exemple, des bêtabloquants, des agents anti-infectieux ou un sevrage alcoolique. Geoffroy Solelhac mise sur la thérapie mentale qui travaille de manière ciblée sur les cauchemars, dans le but de rendre positifs les sentiments et images négatives. Il mise aussi sur l’hypnose médicale.

Bruit, lumière et rayonnement

Outre les causes physiques et psychiques, des influences environnementales, comme le bruit ou l’électrosmog, peuvent aussi souvent provoquer des troubles du sommeil. Dre Nathalie Calame, médecin, naturopathe et homéopathe au Centre Prévention et Santé de Colombier, cita, dans ce contexte, le grand facteur de perturbation qu’est le bruit du trafic sur la qualité du sommeil, un phénomène qui touche plus de 20 pour cent de la population suisse, comme l’a montré la dernière étude SiRENE. Le bruit engendre du stress et une plus forte sécrétion de cortisol. « Cela augmente le risque de maladies telles l’infarctus, le diabète mais aussi la démence, comme l’a montré une étude danoise », dit Nathalie Calame qui cita, comme autre facteur de perturbation du sommeil, la lumière, notamment la lumière bleue des ordinateurs et téléphones portables. Celle-ci empêche la sécrétion de mélatonine. La conférencière mit aussi en garde contre les conséquences des rayons électromagnétiques, susceptibles de déclencher des insomnies mais aussi d’autres troubles comme des allergies, des maux de tête, des problèmes nerveux, voire des cancers. Ces rayonnements réduisent en effet directement la production de mélatonine.

Approche du sommeil en chromatothérapie

Bruno Tourniaire, thérapeute et président de l’association suisse de chromatothérapie, présente cette approche dans les troubles du sommeil. En particulier, il démontre l’intérêt de retourner à la notion de terrain, qui dans les médecines traditionnelles européennes et chinoises, nous amène à comprendre les causes et manifestations des différentes perturbations du sommeil. Sa présentation brillante clôt cette journée, et une fois de plus, nous ramène à l’humilité devant la complexité des êtres vivants !


images par Fabrice Müller

Avez-vous aimé cet article?
Chaque petit don contribue à rendre possible de futures contributions. Merci beaucoup!

Partagez cet article.

Schreiben Sie einen Kommentar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bleiben Sie informiert

und erhalten Sie per E-Mail eine Auswahl der besten Artikel und Informationen.

 

Millefolia:
natürlich
gesund
vielseitig

 

Millefolia-Newsletter: ausgewählte Artikel, Tipps und Veranstaltungen
Dakomed-Newsletter: Informationen zu politischen Entwicklungen und Verbandsaktivitäten

Welche unserer Newsletter möchten Sie abonnieren?

Vielen Dank! Wir haben Ihnen eine E-Mail gesendet, bitte bestätigen Sie Ihre Anmeldung durch Klick auf den Link.

Tenez-vous au courant

en recevant par courriel une sélection des meilleurs articles et informations. 

 

Millefolia :
Nature
Santé
Diversité

 

Infolettre Millefolia : articles choisis, conseils, manifestations
Infolettre Fedmedcom : informations sur l’évolution politique et les activités des associations

Infolettres désirées

Merci beaucoup ! Nous vous avons envoyé un e-mail, veuillez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien.