Startseite À lire La Suisse romande doit accélérer le pas pour rendre la médecine intégrative accessible à tous

La Suisse romande doit accélérer le pas pour rendre la médecine intégrative accessible à tous

von Redaktion Millefolia
médecine intégrative

Diane Louise Lassonde PhD

Un documentaire de la RTS et un article du Magazine des médecins vaudois soulignent la lenteur du développement de la médecine intégrative en Suisse romande.

Une étude de 2017 indique que 38% des Romands ont recours, au moins une fois par année, à une prestation relevant de la médecine complémentaire. La demande et les besoins existent mais les réponses sont encore limitées, fragmentées, largement insuffisantes.

La demande et les besoins existent mais les réponses sont encore limitées, fragmentées, largement insuffisantes.

Il y a toutefois de multiples raisons de se réjouir. Le dialogue est apaisé et rares sont ceux qui refusent de voir les avantages de la médecine intégrative. Les preuves scientifiques s’accumulent, le nombre de publications augmente, de plus en plus de sociétés médicales échangent leurs expériences, des réseaux professionnels apparaissent, tout cela contribue à asseoir les pratiques sur des bases solides.

A l’échelle mondiale, l’OMS vient d’inaugurer un Centre mondial pour la médecine traditionnelle établi à Jamnagar en Inde. En Europe, le Groupe d’intérêt sur la médecine intégrative et la Santé du Parlement européen redouble d’efforts sur plusieurs fronts.

Alors qu’est-ce qui manque en Suisse romande pour renforcer cette dynamique ? Trois domaines prioritaires se démarquent:

  1. La formation des jeunes médecins aux approches complémentaires est insuffisance alors même qu’on dénote chez eux une grande ouverture d’esprit. Une étudiante interviewée par la RTS confie qu’une initiation à la médecine traditionnelle chinoise lui a permis, pour la première fois, de donner un sens à l’ensemble des symptômes d’un patient.
  2. La collaboration entre les professionnels de l’une et l’autre médecines est insuffisante. Depuis l’anamnèse jusqu’à la prescription des soins, il s’agit de créer des structures de coordination aptes à suivre le patient à travers l’ensemble de son parcours. Cela implique de réfléchir à de nouvelles modalités de travail conjoint qui soient pragmatiques, institutionnellement reconnues et adéquatement rémunérées.
  3. Enfin, plus de financement doit être accordé à la recherche clinique et aux autres aspects du développement de la médecine intégrative. La pandémie de Covid et la résistance aux antibiotiques ne sont que deux exemples des problématiques qui demandent de nouvelles options thérapeutiques autres que médicamenteuses viables à long terme.

Plus d’informations

Santé intégrative : quelles thérapies complémentaires à l’hôpital ?
Un reportage d’Aurélie Coulon et de Christian Fargues

Le modèle de la médecine intégrative. Concilier médecines conventionnelle et complémentaire
Vers l’article

Avez-vous aimé cet article?
Chaque petit don contribue à rendre possible de futures contributions. Merci beaucoup!

Partagez cet article.

Schreiben Sie einen Kommentar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bleiben Sie informiert

und erhalten Sie per E-Mail eine Auswahl der besten Artikel und Informationen.

 

Millefolia:
natürlich
gesund
vielseitig

 

Millefolia-Newsletter: ausgewählte Artikel, Tipps und Veranstaltungen
Dakomed-Newsletter: Informationen zu politischen Entwicklungen und Verbandsaktivitäten

Welche unserer Newsletter möchten Sie abonnieren?

Vielen Dank! Wir haben Ihnen eine E-Mail gesendet, bitte bestätigen Sie Ihre Anmeldung durch Klick auf den Link.

Tenez-vous au courant

en recevant par courriel une sélection des meilleurs articles et informations. 

 

Millefolia :
Nature
Santé
Diversité

 

Infolettre Millefolia : articles choisis, conseils, manifestations
Infolettre Fedmedcom : informations sur l’évolution politique et les activités des associations

Infolettres désirées

Merci beaucoup ! Nous vous avons envoyé un e-mail, veuillez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien.