Startseite Thérapies et méthodes Médecine intégrative et maladies neurologiques

Médecine intégrative et maladies neurologiques

von Redaktion Millefolia

Diane Louise Lassonde, PhD

Kiu Caracani

Kiu Caracani, acupuncteur, Chairman de IRCM

La maladie de Parkinson, l’Alzheimer, les cancers du cerveau et les effets des traitements anti-cancer sur la cognition figurent parmi les principaux domaines concernés. La médecine traditionnelle chinoise, la sexologie, la micronutrition de même que la méditation ont des approches à proposer pour aider ces malades. Deux stratégies thérapeutiques situées aux extrêmes de la médecine intégrative se distinguent toutefois des autres dans ce sens que l’une est aussi vieille que l’humanité et que l’autre est issue de la recherche de pointe. Les deux furent présentées lors du dernier Symposium de l’IRCM, Groupe International de chercheurs pour le développement de la médecine complémentaire fondé par Kiu Caracani.

Pionnier de la médecine intégrative en Europe et chef d’orchestre

La musique existe depuis que l’Homme existe. Le Dr Stefan Willich, interniste et épidémiologiste, a créé en 2008 la Société européenne de médecine intégrative qu’il a présidée de 2011 à 2019. Il dirige actuellement l’Institut de médecine sociale, épidémiologie et économie de la santé, à l’Hôpital de La Charité, Berlin.  Il est aussi violoniste et chef d’orchestre reconnu. En 2008, il a fondé la World Doctors Orchestra dont il est le Maestro, et donne des concerts à travers le monde pour sensibiliser le public au rôle de la musique dans la santé. La Charité a mené diverses études cliniques en néonatologie qui démontrent qu’il existe des effets bénéfiques manifestes de la musique sur plusieurs paramètres du nouveau-né, notamment son rythme cardiaque et respiratoire, la prise de poids, la saturation du sang en oxygène, la fréquence de l’allaitement et la durée de l’hospitalisation.

Beaucoup reste à faire pour comprendre comment il se fait qu’un malade du Parkinson qui ne peut plus marcher se mettra à danser au son de la musique.

Dr Stefan Willich

Chez les personnes ayant des déficits neurologiques, le conditionnement à l’écoute de la musique a aussi des effets notables sur la perception de la douleur, le tonus musculaire, la fréquence respiratoire, le changement hormonal et la réduction de la catécholamine. Mais beaucoup reste à faire pour comprendre comment il se fait qu’un malade du Parkinson qui ne peut plus marcher se mettra à danser au son de la musique. Quels mécanismes psycho-neuronaux sont en jeu ? Sur le plan pratique, la musique n’est pas encore vraiment intégrée dans les pratiques hospitalières. Il n’y a pas que les personnes malades qui trouveront un réconfort dans la musique. Voilà une thérapie à portée de tous !

Les neurosciences au service des performances cognitives

Romain Bordas, orthoptiste spécialiste en neurovision, directeur et clinicien en neurosciences au Vision Sports Center à Lausanne, est connu dans l’univers du sport de haut niveau pour avoir « entraîné » Yoann Kongolo, champion du monde de karaté en 2007, passé à la boxe anglaise avec succès, et qui poursuit aujourd’hui son métier tout en formant la jeunesse lausanoise dans ses salles de combat Fight District. Romain Bordas l’a pris en charge il y a de cela plusieurs années selon le protocole ci-après.

La première étape consiste dans un diagnostic de la vision et de la cognition, celle-ci étant la capacité de chacun à intégrer et à traiter les informations visuelles qu’il perçoit pour les traduire en acte moteur. Ceci permet d’identifier les déficiences. Chacun de nous en a. Le plus souvent on les ignore parce qu’elles n’handicapent pas notre vie courante. Et pourtant ! Ainsi, on découvre qu’un joueur de foot a un angle mort dans son champ visuel ; qu’un autre est daltonien, ce qui explique qu’il passe parfois le ballon aux joueurs de l’équipe adverse en se méprenant sur la couleur de leur maillot.

Romain Bordas entraîne entre autres des sportifs et des policiers d’élite qui acquièrent par ce moyen des compétences nouvelles pour « voir » ce qui se passe autour d’eux, anticiper et réagir avec moins de stress et en dépensant moins d’énergie.

Vient ensuite la phase de neurostimulation. Ils’agit alors de rééduquer le cerveau en utilisant divers moyens high-tech, notamment la réalité augmentée, des neurotrackers et des exercices de eye-motion. Romain Bordas entraîne entre autres des sportifs et des policiers d’élite qui acquièrent par ce moyen des compétences nouvelles pour « voir » ce qui se passe autour d’eux, anticiper et réagir avec moins de stress et en dépensant moins d’énergie. Dans leur langage, ils appelent ça muscler leur cerveau. Aux personnes dyslexiques, à celles dont les fonctions motrices sont perturbées par une maladie neurologique, cette approche apportent aussi de grands bénéfices en termes de capacité d’attention, de vision périphérique et d’intégration de ce qu’ils voient.

Le développement scientifique au service de la santé c’est aussi une part importante de la médecine intégrative.

Des actes aussi simples que lire, marcher ou prendre un objet sont alors transformés par une cognition plus performante. La troisième étape consiste à consolider ces apprentissages par un programme adapté à chacun. Il se peut qu’une personne n’ait besoin que de trois séances pour résoudre un problème; d’autres feront de ce neuro-entraînement un nouveau rituel avant de se lancer dans une compétition. Chez les personnes ayant une maladie neurologique, les améliorations seront à la mesure de ce qui a été sauvegardé dans leur cerveau. Les circuits détruits ne pourront malheureusement pas être réanimés. Du moins pour l’instant. Le développement scientifique au service de la santé c’est aussi une part importante de la médecine intégrative.


Plus d’informations

Photos: Kiu Caracani, Chairman and CEO,  IRCM International, Unsplash, Janet Century

Avez-vous aimé cet article?
Chaque petit don contribue à rendre possible de futures contributions. Merci beaucoup!

Diesen Beitrag teilen

Schreiben Sie einen Kommentar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bleiben Sie informiert

und erhalten Sie per E-Mail eine Auswahl der besten Artikel und Informationen.

 

Millefolia:
natürlich
gesund
vielseitig

 

Millefolia-Newsletter: ausgewählte Artikel, Tipps und Veranstaltungen
Dakomed-Newsletter: Informationen zu politischen Entwicklungen und Verbandsaktivitäten

Welche unserer Newsletter möchten Sie abonnieren?

Vielen Dank! Wir haben Ihnen eine E-Mail gesendet, bitte bestätigen Sie Ihre Anmeldung durch Klick auf den Link.

Tenez-vous au courant

en recevant par courriel une sélection des meilleurs articles et informations. 

 

Millefolia :
Nature
Santé
Diversité

 

Infolettre Millefolia : articles choisis, conseils, manifestations
Infolettre Fedmedcom : informations sur l’évolution politique et les activités des associations

Infolettres désirées

Merci beaucoup ! Nous vous avons envoyé un e-mail, veuillez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien.